[./soleilglacepag.html]
[./soleilglacepag.html]
Premières lignes de Soleil glacé Je ne veux pas. Avec ses yeux humides, avec son air de biche, avec sa bouche charnue comme celle de Blanche, je n'en veux pas, ni d'elle ni de ses questions. Qu'est-ce qu'elle en sait, cette gamine insignifiante, des secrets qui jonchent ma vie ? Blanche n'était au courant de rien. Jamais, même les soirs de détresse, jamais au grand jamais je ne lui ai parlé. Jamais. Elle ne sait rien. Blanche était incapable d'imaginer. Pour elle, la vie se vivait au présent. Que pour assurer le bonheur d'un être, on reste seul jusqu'à la mort, il lui était tout à fait impossible de le concevoir.
Béatrice Hammer - Soleil glacé
[./simple_indexpag.html]
[./soleilglaceintpag.html]
[./extraitsoleilglacepag.html]
[./soleilglaceintpag.html]
[./pressesoleilglacepag.html]
[./histoiresoleilglacepag.html]
[./aparaitrepag.html]
[./romanspag.html]
[./nouvellespag.html]
[./jeunessepag.html]
[./theatrepag.html]
[./rencontrespag.html]
[Web Creator] [LMSOFT]