[./histoirecequejesaisdellepag.html]
[./extraitcequejesaisdellepag.html]
[./simple_indexpag.html]
[./aparaitrepag.html]
[./romanspag.html]
[./nouvellespag.html]
[./jeunessepag.html]
[./theatrepag.html]
Béatrice Hammer - Ce que je sais d’elle
[http://www.fnac.com/Shelf/article.asp?PRID=1595926&OrderInSession=1&Mn=3&SID=faae2b92-0cb4-dca1-6549-607c8507b8ac&TTL=120820051125&Origin=FnacAff&Ra=-1&To=0&Nu=2&UID=0929ec4b7-ea2f-f047-d05f-851369a507fa&Fr=0]
[./cethiverlapag.html]
[./cequejesaisdellepag.html]
Ce que je sais d’elle : quelques mots Qui n’a pas rêvé, un jour, de disparaître ? C’est à partir de ce constat que j’ai eu l’idée de ce roman, qui est également pour moi l’occasion de faire le portrait en creux de chacune des personnes interrogées par l’enquêteur, et, dans le même temps, un portrait de l’enquêteur lui-même. Nous projetons tous nos désirs, nos rêves ou nos peurs sur nos proches. C’est ce que chacun des témoins fait, successivement, dans ce livre. A ceux que la fin du roman intrigue, je suggèrerais de lire la nouvelle de Jorge Luis Borges Les ruines circulaires . Ils peuvent également prendre connaissance de l’avis de lycéens de Mulhouse sur cette dernière phrase. Ces mêmes lycéens ont écrit chacun un chapitre supplémentaire au livre, le résultat est très intéresserant, on peut le lire ici. J’ai décliné le thème de la disparition maternelle, cette fois du point de vue des enfants dans Cet hiver-là, un roman jeunesse qui parle de la dépression.
[./pressecequejesaisdellepag.html]
[./pressecequejesaisdellepag.html]
[./cequejesaisdellepag.html]
[./rencontrespag.html]
[Web Creator] [LMSOFT]